Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

André MEUNIER

Le Crès 26 octobre 1017

 meunier andre

La libération de Baillargues par André Meunier

JOURNAL DE MARCHE Du Marsouin André MEUNIER du RICM

André nous sommes venus pour te rendre un dernier hommage, saluer notre Ami, notre frère d’Arme, honorer ton courage, ta loyauté mais aussi pour être solidaire de ton fils André qui t’a accompagné avec ferveur, de ton gendre Jacques Allié et de tes trois petits enfants : Frank, Harry et Alexandre, éprouvés par cette cruelle et douloureuse disparition.

Nombreux de tes amis, de tes camarades ne peuvent se joindre à nous aujourd’hui. Ils te témoignent, à leur façon, leur amitié, leur solidarité et ils t’accompagnent par la prière et le recueillement.

Tu étais le patriarche, l’époux, le père le grand père, le confident, celui qui donne le cap, qui encourage, celui qui réconforte et qui aide dans les épreuves. Au fil des années il t’a fallu panser  de nombreuses blessures. La disparition d’Henriette, ton épouse, en 1997 et de Nicole, ta fille, en 2010 ont  été les plus dures.

Né en 1921 à Jaunay-Clan, en Poitou, pupille de la nation, tu t’enfuis de la zone occupée pour rejoindre El JADIDA au Maroc où tu t’engages dans « la Coloniale » en   1941. A l’issue d’une formation longue et rigoureuse tu intègres le prestigieux Régiment d’Infanterie Colonial du Maroc, qui est engagé en août 1944 dans l’opération « Dragoon » / débarquement en Provence.

Après la chute de Toulon et la reddition de l’ennemi sur la presqu’île de Saint-Mandrier ton régiment est engagé dans un raid d’Est en Ouest jusqu’à la frontière espagnole pour renseigner, rassurer les populations et sécuriser les zones prioritaires. A bord de ton Scout Car avec TRAORE / PERRIN / LHOTE / TAÏBI et LEDUC tu participes à la réduction des poches de résistance et à la libération de Lunel, Saint-Brès, Baillargues, Montpellier…où l’accueil des libérateurs est triomphal !...sans te douter que 15 années plus tard tu reviendrais en Languedoc en famille.

Mi septembre retour vers le nord pour y  rejoindre la 1ère Armée de de LATTRE qui arrive au sud de Belfort et qui s’engage, avec la 2ème DB, dans les batailles des Vosges, d’Alsace et d’Allemagne…Le froid, la boue, la peur, le sang n’altèrent pas ta détermination ni ton courage…Le 8 mai 1945, en terre allemande près de Fribourg tu écris dans ton journal : « le 20 août 1944 au moment du débarquement, nous étions quarante, gonflés à bloc, et heureux de remettre les pieds sur notre terre de France. Aujourd'hui nous ne sommes plus que vingt deux à participer et pour goûter à la victoire…mais si, maintenant, une paix durable s'établit alors oui nos morts ne seront pas tombés pour rien ».

André est Chevalier de la Légion d’Honneur, Médaillé militaire, chevalier de I'ONM, titulaire de la croix de guerre 39-45 avec 2 citations et de la croix du combattant volontaire.

Il a été pour nous un formidable compagnon de route : celui qui lutte, celui qui se bat, celui qui sait donner l’espoir, celui qui partage… Sa gaieté, son dynamisme, son humour, ses histoires captivantes et son extraordinaire expérience vont nous manquer.

Paul CHASSAGNEUX

Les photos de la cérémonie cliquer ici

Cérémonie d'hommage à André MEUNIER