Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Eloge funèbre du Colonel Jean VILLENAVE

Eloge funèbre du Colonel Jean VILLENAVE

villenave jean

Jean VILLENAVE, Mon Colonel, cher Camarade, je vous salue avec respect et émotion. Je salue également votre famille dans le deuil et lui présente nos condoléances.
Dans ces moments difficiles, j’assure vos filles, Hélène, Agnès et Catherine du soutien de l’Amicale des Troupes de Marine de l’Hérault. Vous en avez été le premier président et une forte délégation est aujourd’hui présente à Pérols pour vous rendre hommage.
Des Amis, des camarades de votre promotion, des délégations de la Gendarmerie, d’amicales et d’associations sont également présents.Vous êtes né le 21 juin 1940 à Biganos.
En novembre 1961, vous effectuez votre service militaire au 25e Régiment d’Artillerie à Thionville.
En 1963, vous rejoignez l’Ecole Militaire de Strasbourg et en 1965, vous intégrez l’Ecole Militaire Interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan au sein de la promotion « Cinquantenaire de Verdun ». A l’issue de la formation, vous choisissez les Troupes de marine, option artillerie.
En 1966 vous rejoignez l'Ecole d’Application de l’Artillerie à Châlons-sur-Marne, puis à l'Ecole de spécialisation de l’artillerie antiaérienne de Nîmes.De 1968 à 1970 vous servez comme jeune officier au 11e régiment d’artillerie de marine à Dinan. Au sein de la batterie d'instruction, vous assurez, les fonctions d'entraîneur et de capitaine des équipes de cross, tir et pentathlon militaire du régiment. Durant cette période, vous suivez  le stage pilote avion et observateur à l'Ecole de spécialisation de l’ALAT à Dax.De 1970 à 1971, première affectation à l’Ecole d’Application de l’Infanterie (EAI) de Montpellier comme chef du peloton avion et adjoint du commandant d'escadrille ALAT. Durant cette période vous effectuez une mission de courte durée au Tchad à l'ambassade de France à Fort-Lamy.  De 1971 à fin 1972 vous êtes affecté au Tchad, à Fort-Lamy au sein du détachement ALAT du peloton de l’aviation légère des troupes de marine détaché du 1er régiment interarmes d'outre-mer de Dakar.
Suite aux événements de cette époque, votre épouse Renée et votre fille Hélène sont évacuées avec les autres ressortissants en franchissant le Chari. Vous continuez seul la mission.De février 1973 à 1976 vous servez au CISALAT de Essey-lès-Nancy comme officier adjoint, puis commandant de la 3e escadrille, l’unité d'instruction du régiment.
De 1976 à 1979, retour à l'EAI de Montpellier, comme adjoint du commandant de l'escadrille ALAT de l'école. Remis à la disposition du bureau TDM, vous êtes affecté de 1979 à 1981 en Guadeloupe au 41e bataillon de commandement et de service à Pointe à Pitre. Officier adjoint, vous faites également fonction de commandant en second, chef des services techniques et chargé de l'instruction de l'unité.
De 1981 à 1983 vous servez comme officier de tir au Groupement de camp de Sissonne.
De 1983 à 1986 affecté au 3e RIMa à Vannes, vous êtes le Commandant du camp de Meucon.De 1986 à 1988, nouvelle affectation au Tchad pour emploi à N'Djamena. Vous êtes le conseiller militaire technique du 4e bureau de l'armée nationale tchadienne. Pendant ce séjour, vous mettez en œuvre, avec l'aval de l'inspecteur des TDM, un projet d'action humanitaire, économique et culturel du Syndicat Intercommunal à Vocations Multiples (SIVOM ) de Vannes, au profit d'Abéché et de sa région (Est  tchadien). Avec les fonds attribués par le SIVOM, vous avez contribué à la rénovation d’une école et d’un dispensaire, la construction d’une bibliothèque et le creusement de puits. Depuis cette action s’est poursuivie avec le soutien du 3°RIMa et la création de l’association Vannes-Abéché très active aujourd’hui.De 1988 à 1989 nouvelle affectation à Montpellier à l'état-major de la 54e DMT, comme officier conseil divisionnaire et chef du bureau d'aide à la reconversion (BARC). Vous êtes à l’origine de la création de l'Association pour l’Insertion des Personnels et des Conjoints (AIPC) regroupant toutes les unités interarmées Languedoc-Roussillon.
De 1989 à 1990, dernier passage à l'EAI de Montpellier comme officier de garnison avant de prendre votre retraite.En janvier 1992,  vous faites partie de l’équipe à l’origine de la création de l’amicale des Troupes de Marine de l’Hérault (ATDM34). Vous franchissez le pas et vous en devenez le premier président. Vous vous investissez sans compter et après avoir fait valider nos statuts, vous faites connaître notre amicale dans le Département et la Région. Vous récoltez les fonds nécessaires à la réalisation de notre Drapeau. Jusqu’en 1996, vous assurez cette fonction avec dévouement et disponibilité. Plus de vingt ans après, nous vous en sommes reconnaissants. Jusqu’à votre décès vous restez membre de l’ATDM34 et vous en êtes président d’honneur.
Durant cette période vous êtes d’octobre 1991 à juillet 1993, « chargé de mission aux jeux méditerranéens » en charge de l’organisation logistique.En 1995, vous reprenez du service en changeant d’Armée au profit de la Gendarmerie. Pendant huit ans, vous êtes le conseiller « réserves » du Colonel commandant le groupement de gendarmerie départementale de l'Hérault à Montpellier. Le 20 juin 2003, vous êtes radié des réserves pour cause de limite d'âge.
Une délégation du bureau « réserves » du Groupement de Gendarmerie de l’Hérault et également de la Compagnie de Lunel est présente pour vous rendre hommage.Vous continuez à vous investir avec, depuis novembre 1994 et pendant une dizaine d’années, votre participation à l'organisation logistique de certains grands évènements à Montpellier.En 2009, votre épouse Renée décède. Depuis quelques années vos soucis de santé ne vous permettent plus d’être aussi présent.Aujourd’hui dans cette église Saint Sixte de Pérols, je veux vous témoigner notre reconnaissance et rendre hommage au soldat que vous avez été. Votre carrière s’est déroulée en métropole, aux Antilles et en Afrique. Vous avez été un formateur, un spécialiste de l’aéronautique puis de la logistique et enfin un conseiller. Vous avez également été un initiateur avec Vannes-Abéché, le bureau reconversion de Montpellier puis l’ATDM34.
Vous êtes Chevalier de l’Ordre national du Mérite et titulaire de la médaille outre-mer avec agrafe Tchad.
Votre action à la tête de l’ATDM34, vous a valu l’attribution du mérite Colonial par le Président de la Fédération Nationale des Troupes de Marine.Jean, vous avez fait honneur à notre Pays à notre Armée et aux Troupes de Marine.
Nous nous inclinons devant vous et nous ne vous oublierons pas.Devant votre famille, vos amis et vos camarades nous vous disons « A Dieu ».Le mercredi 27 février 2015 à Pérols.


Lieutenant-colonel (er) Christian GUEGAN
Président de l’ATDM34